Accueil / À Savoir / Le salaire des boulangers

Le salaire des boulangers

Nous abordons aujourd’hui un sujet qui fâche beaucoup et qui reste souvent tabou… le salaire des boulangers !

Il n’est pas nécessaire de vous décrire ce qu’est un boulanger, vous savez tous que c’est celui qui fabrique divers pains et confectionne des viennoiseries, quelqu’un qui commence très tôt et qui a une vie atypique.

Mais c’est aussi des patrons boulangers, qui eux, dans la plupart des cas s’occupent de leur clients, de la gestion et de la comptabilité de l’entreprise.

La rémunération du boulanger

Le salaire moyen du boulanger est de 25 200 euros bruts annuels. Par mois, cela représente 2 100 euros. 13,34% des boulangers gagnent moins que 20 000 euros par an, et seuls 12,5% des boulangers gagnent plus de 30 000 euros par an.

salaireboulangermitrons1

Le salaire des boulangers en début de carrière et en fin de carrière

Le salaire du boulanger évolue peu avec le temps. Un boulanger débutant (moins de 25 ans) gagne moins de 23 000 euros par ans. Cette rémunération annuelle passe à 25 400 euros entre 30 et 34 ans. Un boulanger en fin de carrière gagne à peine plus de 26 300 euros en moyenne, soit moins de 2 200 euros bruts par mois.

salaireboulangersmitrons2

 

Le salaire du boulanger selon sa région

Si vous souhaitez bien gagnez votre vie en tant que boulanger, privilégiez la capitale : c’est à Paris que votre salaire sera le plus élevé.

  • Salaire d’un boulanger à Paris : 26 350 euros bruts annuels, soit 2 200 euros par mois.
  • Salaire d’un boulanger en Alsace : 25 600 euros bruts annuels, soit 2 150 euros par mois.
  • Salaire d’un boulanger en Rhône-Alpes : 25 300 euros bruts annuels, soit 2 100 euros par mois.

La rémunération des boulangers est moins élevée dans les DOM-TOM : respectivement 23 650, 23 550, 23 200 et 23 000 euros bruts annuels à la Réunion, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

Aussi intéressant:

Boulangerie / supermarché : qui réalise la meilleure marge sur la baguette ?

Entre 2007 et 2015 le prix de la baguette de pain a augmenté de 14% …

5 commentaires

  1. Excellent article et très intéressante!

  2. Vous les sortez d’ou les chiffres ? Non parce que là c’est une bonne blague !! Suffit d’aller voir un peu ce que propose pole emploi pour voir que l’on est trèèèèèèèèèèèès loin de ce que vous affirmer. Très souvent on démarre au smic, payé sous la table suivant le bon vouloir des patrons et mêmes les grands noms le font. Pour avoir bosser un peu partout en France, les salaires sont ridicules. Sauf en tant que saisonnier, mais là encore c’est de l’arrangement sous la table. Si vous voulez avoir de bons salaire en tant que salarié boulanger, suffit de pas bosser en France. Mon expérience à l’étranger m’a montrer que les salaires était beaucoup plus épais et réglo qu’en France. Faut arrêter de vendre notre métier avec des mensonges. Rare sont les ouvriers boulangers qui bossent en France se tapent 2000 € net par mois. Tout au plus 1500 net avec des conditions bancales et encore.
    D’ailleurs vous parlez de Paris mais vous parlez aussi des loyers et de la vie méga cher ? Impossible de se loger dans Paris intra muros et oublier la banlieue proche sauf si la coloc vous branche.

  3. Métier d’esclave chez l’artisan, entre 45 et 60h par semaine pour gagner grand grand max 1800 eurs net sur la capitale donc taux horaire misérable pour un métier pénible physiquement… Les patrons de grosses boutiques s’en sortent mais combien de petits patrons triment 16h par jour pour un smic ! L’état taxe et tue nos artisans… résultat de plus en plus de bons boulangers partent bosser dans les enseignes de grandes distributions… moins rude, bien plus d’avantages, 35h… et 2 jours de repos assurés ! pour un salaire identique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *