Accueil / Pâtisserie / Qui sera le prochain grand pâtissier ? Début de la saison 3 !

Qui sera le prochain grand pâtissier ? Début de la saison 3 !

France 2 lance ce soir la troisième saison de Qui sera le prochain grand pâtissier ?. En trois ans, l’émission est devenue un véritable concours professionnel adoubé par les plus grands chefs. Cette année, huit jeunes espoirs de la pâtisserie ont tenté leur chance.

En 2014, l’émission Qui sera le prochain grand pâtissier? avait accusé une baisse d’audience, passant de 2,9 millions de téléspectateurs en moyenne à 2,2. La faute à une concurrence plus forte (Unforgettable et la Coupe du monde de football). Mais il en fallait plus pour que France 2 stoppe ce programme qui «met en avant les valeurs de la chaîne», explique Nathalie André, en charge du programme à France 2.

Pour remettre l’émission sur de bons rails, la production a choisi de passer de six émissions à quatre et de suivre non plus dix candidats mais huit. Ces heureux élus, choisis parmi près de 500 candidats, ont entre 21 et 29 ans et de cinq à onze ans d’expérience. Pendant trois mois et demi, ils ont relevé des défis fous afin de surprendre et de charmer les jurés Christophe Michalak, Philippe Urraca, Christophe Adam et Pierre Marcolini.

Ils ont ainsi revisité le baba au rhum, réalisé, au musée des Arts forains, un buffet à base d’ingrédients disponibles dans une fête foraine, ou encore intégré des légumes à un gâteau de leur confection. Comme toujours, les participants ont parcouru la France pour suivre des formations avec quelques-uns des pâtissiers les plus reconnus de la profession. Enfin, les deux finalistes ont eu la chance et l’honneur de préparer les buffets de la Journée de la pâtisserie, qui se déroulait à… l’Élysée! «C’était une fantastique opportunité pour nous de terminer l’émission dans ce lieu. Cela montre que ce concours a une vraie valeur», poursuit Nathalie André. Car Qui sera le prochain grand pâtissier?peut se targuer d’avoir désormais une réelle crédibilité dans le métier, mais aussi de faire décoller la carrière des jeunes qui y participent. «Il y a beaucoup de concours en pâtisserie, et l’émission est venue les compléter. C’est un vrai tremplin. Certains des participants qui travaillaient en boutique ont par exemple été embauchés dans de très grands établissements», conclut Nathalie Roger-Cottet, la productrice.

À savoir

Ce mois-ci, Christophe Adam, juré de l’émission et créateur des «éclairs de génie», ouvre vendredi sa sixième boutique dans Paris, rue Montmartre. Le chef pâtissier, qui a fait ses armes chez Fauchon, vient également d’installer une troisième échoppe au Japon. «Je veux que mon entreprise continue à grandir. Je vis un rêve. Ma passion, c’est de manager mes équipes, qui sont composées de belles personnes», confie-t-il.

 

Source: Le Figaro

Aussi intéressant:

La confédération nationale de la boulangerie se mobilise contre les pâtisseries à connotations racistes

La Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie invite la profession à la lutte contre le racisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *