Accueil / Boulangerie / Apprentis mineurs: augmentation de la durée de travail

Apprentis mineurs: augmentation de la durée de travail

Le temps de travail des mineurs en apprentissage professionnel fera l’objet d’une concertation, en vue de relever d’ici au premier semestre 2016 les durées maximales de 8 heures par jour et 35 heures par semaine qui leur sont appliquées, a-t-on appris lundi.

Cette concertation fait partie d’un nouveau train de 52 mesures destinées à faciliter la vie des entreprises, dévoilées ce lundi par le secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat et à la Simplification, Thierry Mandon.

Patronat et syndicats seront « très prochainement » amenés à discuter des « conditions d’une augmentation de la durée quotidienne de travail des apprentis dans la limite de 10 heures par jour et de la durée hebdomadaire jusqu’à 40 heures par semaine, voire à titre exceptionnel au-delà de 40 heures », d’après le secrétariat d’Etat.

La mesure 32, intitulée « simplifier l’aménagement des durées maximales de travail des jeunes de moins de 18 ans », vise à « alléger » la procédure de dérogation actuelle, soumise à « autorisation de l’inspecteur du travail, après avis conforme du médecin du travail de l’établissement et dans la limite de 5 heures ».

« La lourdeur de cette procédure est peu adaptée à certains secteurs comme par exemple le BTP où les mineurs doivent attendre sur les chantiers la fin de la journée de travail des salariés adultes », justifie le gouvernement, qui entend toutefois respecter les « dispositions communautaires qui imposent de veiller à la vulnérabilité particulière des mineurs ».

 

Source: AFP via Var-Matin

Aussi intéressant:

Dissolution du RSI dans six mois

Le RSI (Régime Social des Indépendants) fait depuis de nombreuses années l’objet de critiques de …

3 commentaires

  1. De mon temps, l’apprentissage du métier de boulanger dès l’âge de 14 ans.
    Commencement du travail à 1 h du matin, et arrêt du travail vers 12 heures.

    En effet, depuis ce temps des améliorations ont été effectué au niveau des
    horaires ; cela est une bonne chose, car à l’époque ça restait un métier très épuisant.

    • Stéphane Tortelier

      Bonsoir,
      Même avec des progrès technologiques qui permettent la diminution du temps de travail etc… Ça reste tout de même difficile, beaucoup de jeunes apprentis abandonnent en cour de route. J’ai été apprenti durant les années 2009-2011 et je commençais à 4H du matin pour finir à midi, sans voiture à l’époque je devais compter 35 min de marche à pied pour aller à la boulangerie, pour moins que ça j’en ai connu qui ont laisser tomber !

      Alors je ne sais pas si c’est une très bonne chose d’augmenter la durée de travail pour les apprentis, quoi que d’un certain côté cela permettras de faire un tri sélectif et ne plus se retrouver avec des incompétents qui se sont crus au Club Med !

      Très bonne soirée à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :