Accueil / Boulangerie / Cette année « La Fête du Pain » célèbre ses 20 ans !

Cette année « La Fête du Pain » célèbre ses 20 ans !

Conçue en 1995, la première Fête du Pain a eu lieu du 13 au 16 mai 1996 à l’initiative de Jean-Pierre RAFFARIN, alors Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, du Commerce et de l’Artisanat. Depuis, chaque année, du lundi qui précède le 16 mai, jour de la Saint Honoré (patron des boulangers) au dimanche suivant, les boulangers et le pain sont à l’honneur. Une semaine de mobilisation extraordinaire dans toute la France autour d’un produit incomparable qui marque l’histoire de l’humanité et de notre alimentation depuis plusieurs milliers d’années. Cette année, ce grand rendez-vous aura pour thème « les enfants », car ce sont les porteurs d’avenir, les consommateurs de demain.

Devant l’essor des produits industriels, des « points chauds » et d’un mode d’alimentation parfois peu équilibré, expliquons aux enfants les richesses d’un produit artisanal. Apprenons à leur donner le goût d’un produit non formaté, traditionnel, aux multiples saveurs. Apprenons à leur donner envie de casser la routine, de dire stop à l’uniformisation. Apprenons-leur à devenir curieux, à ouvrir leur appétit sur des mets différents, gourmands. Lors de ces journées, les gastronomes en culottes courtes (re)découvriront le pain à travers des ateliers pédagoludiques. Ils pourront voir de leurs yeux émerveillés comment les boulangers façonnent leurs produits et comment ils se transforment par la magie de la cuisson.
La Fête du Pain, c’est l’occasion de rencontrer tous les acteurs de la Filière mais aussi de découvrir des techniques et des spécialités locales. Ce sont des portes ouvertes au format géant qui permettent à tous, petits et grands, de s’informer et de s’initier à l’art du pain dans la joie et la bonne humeur.
C’est ça la Fête du Pain, une semaine de festivités gourmandes émaillée de temps forts pour voir le pain sous un jour nouveau et qu’il ne faut rater sous aucun prétexte… histoire de ne pas en perdre une miette !

Le mot du Président de la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française:

Jean-Pierre CROUZET

A la Saint Honoré, tous les enfants sont boulangers !

« Le pain de blé, ou de seigle, préparé avec de la levure naturelle, est depuis plus de six mille ans, la « bornefrontière » de notre civilisation », selon Heinrich JACOB*, l’un des plus célèbres historiens du pain. Le pain est au cœur de notre histoire, de notre patrimoine social, culturel et, bien sûr, gastronomique. Le pain nourrit notre civilisation. Le pain, indispensable à notre santé et notre bon équilibre alimentaire, c’est la vie, celle d’hier mais encore plus celle d’aujourd’hui et de demain, portée par les générations futures. C’est pourquoi, chaque année, nous rendons hommage à ce produit ancestral qui régale les gourmets à travers une fête aux dimensions nationales. Durant une semaine, on célèbre le pain et les femmes et les hommes de la Boulangerie.

Chaque année, les enfants sont les rois de ces festivités. Pour cette 20ème édition, ils seront au cœur de tous les temps forts ! Car l’avenir ne peut se faire sans eux. A cette occasion, les professionnels de la Boulangerie sortiront de leur fournil pour aller montrer leur savoir-faire sur les places des villes et des villages. Ils iront à la rencontre de tous les curieux, petits et grands. A leurs côtés, les jeunes boulangers découvriront toutes les facettes et les « ficelles » du métier. Ces journées de partage et de joie permettent d’offrir un autre regard sur la Boulangerie, profession qui figure parmi les plus appréciées des Français.

Quoi de plus normal, ils entretiennent un rapport quotidien avec les boulangeries de proximité. Des professionnels qui sont aussi de véritables artistes. La force des boulangers, c’est leur talent au service de la diversité. Loin de l’uniformisation et de la standardisation, leur production est d’une étonnante richesse, ce qu’ont bien compris les enfants toujours enclins à accompagner les adultes lors de leurs achats. Quel plaisir d’aller découvrir les vitrines des boulangeries, s’imaginer déjà avec envie, l’instant gourmand que va procurer la dégustation d’un nouveau pain… c’est ça le charme, la spécificité de nos boulangeries ! Il faut continuer de faire vivre notre profession, plus que jamais, en dépit d’une conjoncture teintée de morosité avec des consommateurs de plus en plus exigeants et volages. A nous de montrer notre savoir-faire, notre force et notre engagement pour des produits de qualité !

Pour cette 20ème édition, je vous souhaite à toutes et à tous, une Fête du Pain 2015 inoubliable, joyeuse et gourmande !

Joseph NICOT : Président de l’Association Nationale de la Meunerie Française

Joseph NICOT

La Fête du Pain va avoir vingt ans

Je me souviens de ce moment – quasi-historique ! – qui a permis sa création. Il s’agissait d’une réunion générale à laquelle participait M. Jean-Pierre RAFFARIN, alors Ministre de l’Artisanat, qui a spontanément eu l’idée de cette manifestation. Je suis heureux d’avoir participé à la genèse de cette formidable initiative, qui perdure depuis. C’était, et c’est plus que jamais, une idée très riche et très valorisante.

A l’origine, cette fête avait pour but de faire connaitre les métiers de la boulangerie et de permettre aux consommateurs de ressentir l’odeur du fournil. C’est encore le cas aujourd’hui avec un public à la recherche d’authenticité. Qu’y a-t-il de plus authentique, de plus traditionnel qu’un pain artisanal ! La Fête du Pain rassemble, renforce les liens. Elle permet aux boulangers de sortir de leur magasin. Une formidable occasion pour ces professionnels d’ouvrir leur fournil, de montrer leur métier, leur savoir-faire et surtout de s’impliquer encore plus dans du contact direct avec le client.
Je formule le vœu que la Fête du Pain soit célébrée dans toutes les boulangeries de France et pas seulement sur le parvis de Notre-Dame de Paris. Cette année, ce grand rendez-vous met les enfants à l’honneur. Cette sensibilisation auprès des plus jeunes est une bonne chose, elle permet de les impliquer dans le pain : ils (re)découvriront que le meilleur des goûters peut être une tranche de pain avec une barre de chocolat ! On sait aussi l’intérêt que portent les enfants pour la naturalité des choses, connaître le pourquoi du comment, cette fête est une formidable leçon de chose autour du pain.

Enfin le pain, ce sont des métiers sans cesse en évolution, dans la boulangerie, dans la meunerie. C’est la possibilité de créer sa propre entreprise, de vivre cette aventure en couple. C’est un métier d’avenir assurément. La Fête du Pain permet de répondre aux questionnements des jeunes en quête de positionnement professionnel et de susciter des vocations.

Placée sous le signe de « Coucou, c’est la Fête du Pain ! », la Fête du Pain 2015 sera à coup sûr une réussite pleine de convivialité et de dynamisme.

Carole DELGA : Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire

Carole DELGA

Le pain et les enfants

Antoine DE SAINT-EXUPÉRY écrivait que « toutes les grandes personnes ont d’abord été des enfants, mais peu d’entre elles s’en souviennent ». S’il y a bien un moment au cours duquel l’enfance rejaillit, c’est lorsque l’on croque dans un morceau de pain encore chaud, en sortant de la boulangerie !

Cette année, la Fête du Pain a souhaité mettre à l’honneur les enfants et je tiens à saluer cette belle idée qui met en lumière l’importance de la transmission de vos métiers, de vos gestes traditionnels, de vos savoir-
faire authentiques et de vos valeurs artisanales, à la prochaine génération. Cette édition permettra de faire découvrir à nos enfants l’amour du métier et des produits de qualité.
Parce que le pain est un symbole de l’art de vivre à la française qui rayonne dans le monde entier, nous aidons et accompagnons quotidiennement les professionnels qui sont les gardiens de cette économie de
proximité et de convivialité.

La loi du 18 juin 2014 pour l’Artisanat, le Commerce et les TPE clarifie le métier des artisans et fait évoluer le régime des baux commerciaux. Le Crédit d’Impôt-Compétitivité-Emploi et le Pacte de responsabilité et de solidarité redonnent de l’oxygène à leur trésorerie, en allégeant leurs cotisations et redonnent du pouvoir d’achat.
Tourné aussi vers l’avenir et faisant de la jeunesse sa priorité, notre Gouvernement relance également l’apprentissage, parce qu’il est la voie d’excellence pour former la prochaine génération des artisans du pain.

Que notre Fête du Pain soit cette année encore un moment de partage entre les générations et fasse naître de belles vocations ! Bonne Fête à tous !

 

Source: La Fête du Pain

Aussi intéressant:

Dissolution du RSI dans six mois

Le RSI (Régime Social des Indépendants) fait depuis de nombreuses années l’objet de critiques de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :