Flash Info
Accueil / Boulangerie / Prochainement chaque produit devra être étiquetté

Prochainement chaque produit devra être étiquetté

Qu’est-ce qui est dans ma saucisse? Quels sont les ingrédients de cette lasagne? Combien de calories dans mon croissant? Les informations sont importantes pour une alimentation saine et les consommateurs pourront apprendre exactement ce qui se trouve dans les produits achetés, surtout en matière d’allergènes

5496104bca8b4769e99e65074bbea77d

Pour la plupart des aliments, l’emballage porte déjà les informations nécessaires. Il en est autrement des aliments non-emballés achetés chez le boucher, le pâtissier ou traiteur.

Pour un pâtissier, par exemple, il doit être possible d’indiquer lesquels des 14 allergènes se trouvent dans un croissant ou du pain. Cela n’a pas besoin d’être indiqué sur le croissant, il suffit de l’indiquer à l’intérieur d’un dossier, selon Jeannette Müller de la Chambre des métiers.

La même chose s’appliquera aussi aux restaurants où le consommateur pourra apprendre quels allergènes se trouvent dans un plat du jour.

La nouvelle mesure nécessitera un grand effort.

Tandis que cette directive entrera en vigueur, une autre obligation s’ajoutera à partir du 1 janvier 2016. Une déclaration nutritionnelle sera alors obligatoire sur les aliments déjà emballés. La Chambre des métiers s’y oppose pourtant en dénonçant une mesure jugée démesurée.

Pour certains produits cela était déjà le cas. Mais désormais il faudra aussi que le boucher sache présenter les données concernant la farce de ses bouchées à la reine. Et le pâtissier devra présenter les données concernant son chocolat ou sa quiche lorraine.

Selon une directive de l’Union européenne, les produits issus de la fabrication artisanale et vendus en petites quantités ne sont pas concernés. Mais ceci ne s’applique malheureusement pas aux membres de la Chambre des métiers, selon Jeanette Müller. On aurait par ailleurs aussi un problème avec la définition de ce qui est « pré-emballé ».

D’un côté, il faudra un effort d’information puisque les membres de la Chambre des métiers devront être informés, et d’un autre côté il faudra aussi un effort pour mettre en pratique les nouvelles règlementations. La mesure en soi serait bonne, dit Jeanette Müller, mais seulement pour les industries qui produisent de manière standardisée.

 

étiquettage alimentaire

Aussi intéressant:

Dissolution du RSI dans six mois

Le RSI (Régime Social des Indépendants) fait depuis de nombreuses années l’objet de critiques de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :