Accueil / Boulangerie / Les « gueules cassées » débarquent chez les boulangers

Les « gueules cassées » débarquent chez les boulangers

A partir de la mi-novembre, les bouchers, charcutiers et boulangers pourront vendre à prix cassés leurs produits « moches ».

Vous connaissez les « gueules cassées » ? Ces fruits et légumes un peu moches mais très bons que certains magasins vendent à prix réduits ? L’opération connaît un tel succès qu’elle a donné des idées aux bouchers, charcutiers, boulangers et confiseurs de France.

Le collectif Gueules cassées explique que chaque année, 40 % des produits sont jetés à la poubelle pour des raisons idiotes : mauvais calibre, stockage défectueux, mauvaise anticipation des demandes des clients, qualité visuelle des produits… Une perte énorme qui pourrait être considérablement réduite lorsque les aliments en question présentent une qualité nutritionnelle correcte, voire très bonne.

« Tellement bon mais tellement moche »

Ainsi, à l’instar des primeurs, les artisans boulangers, charcutiers, bouchers et confiseurs pourront vendre des produits « Gueules cassées » 30 % moins cher dès la mi-novembre. D’ici le mois de décembre, les supermarchés devraient également s’y mettre. (La liste des magasins participants sera dévoilée fin novembre.)

Nicolas Chabanne, porte-parole du collectif, explique que cette campagne concernera, par exemple, la partie arrière du bœuf « qui se vend très mal en boucherie », ou encore les marrons glacés qui, une fois brisés, ne peuvent plus être vendus. De leur côté, les boulangers pourront vendre le pain de la veille à prix réduit. Un autocollant floqué « tellement bon mais tellement moche » devrait d’ailleurs permettre aux consommateurs de mieux identifier les produits concernés.

Evidemment, les artisans ne pourront pas vendre n’importe quoi et devront répondre, par exemple, aux normes sanitaires en vigueur ou encore signer une charte de bonne conduite. De plus, les « Gueules cassées » prendront une commission de quelques centimes sur les ventes d’autocollants homologués pour financer l’association.

Cat-bread

Source: reponseatout.com

Aussi intéressant:

Dissolution du RSI dans six mois

Le RSI (Régime Social des Indépendants) fait depuis de nombreuses années l’objet de critiques de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :